MOBILISATION NATIONALE CONTRE L’INSTRUMENTALISATION DU FESTIVAL DE CANNES PAR BOUTEFLIKA ET LE F.L.N. ALGÉRIEN - 21 MAI 2010 - CANNES

   

Abdelaziz Belkhadem Président du FLN apporte un soutien au film de Rachid Bouchareb,
Hors-la-loi, qui traite les méfaits de la colonisation. « Qui rappelle, leurs méfaits».Belkhadem aurait eu un long entretien avec le Président Bouteflika avant de téléphoner à Rachid Bouchareb, pour l’assurer de son « soutien » et de celui de « Bouteflika ». « Ce dernier se réjouirait de voir le massacre de Sétif qui avait coûté la vie à un milliers de personnes en 1945 occuper le devant de la scène et gêner les responsables français ».
L'essentiel du financement de Hors-la-loi vient de France (parmi ses financeurs, figurent France FLN vision, France 2 et France 3, Canal+, Studio Canal, Kiss Films – la société de Jamel Debbouze , la région PACA Michel Vauzelle 100.000,00 €, l'ACSE, Ciné-cinéma et le CNC). Le budget est estimé à 19,5 millions d’euros. Pour Véronique Cayla, présidente du CNC « La part française de financement est de 12 millions d'euros, dont 7 % d'aides publiques » le CNC n'ayant même pas lu le scénario; (15% du financement provient de l’Europe et 25% de l’Algérie)

     
 


Cercle algérianiste national
Fédération des Cercles algérianistes Narbonne, Le 9 mai 2010

MOBILISATION NATIONALE CONTRE
L’INSTRUMENTALISATION DU FESTIVAL DE CANNES
PAR BOUTEFLIKA ET LE F.L.N. ALGÉRIEN

"Hors la Loi", le film algérien de Rachid Bouchareb sera projeté le 21 mai prochain dans le cadre de la sélection officielle du festival de Cannes.
Ce film encensé, avant même sa sortie par les élites cinématographiques bien pensantes et les historiens idéologues partisans de la repentance, affiche selon son auteur, une ambition : celle de rétablir la vérité historique sur la guerre d'Algérie.
Cette vérité consiste en fait à tronquer l'histoire et à nier la réalité du massacre des européens d'Algérie, comme fait générateur des événements de Sétif le 8 mai 1945.
Loin de n’être qu’une simple oeuvre cinématographique faisant place à la libre adaptation d’un cinéaste, il s’agit bien d’un film de propagande s’inscrivant dans le sillage de la démarche revancharde contre la France des autorités d’Alger : derrière Bouchareb, c’est en fait Bouteflika et le F.L.N. algérien qui inspirent ce film.
Comment en serait-il autrement pour un film sélectionné officiellement par l’Algérie à l’heure même où l’Etat algérien vient de réaffirmer sa volonté de contrôler l’enseignement et l’histoire de la guerre d’Algérie ?
A quand un film projeté à Alger et cofinancé par les États Algérien et Français sur le massacre des Harkis et les enlèvements des européens d’Algérie ?
C’est la raison pour laquelle face à ce négationnisme et cette volonté d’imposer, au travers d’un film une pensée dogmatique, le Cercle algérianiste appelle tous ses adhérents et amis à se mobiliser et à participer à la manifestation nationale de protestation le : vendredi 21 mai 2010 à 12h00 au Monument aux Morts de Cannes

Thierry Rolando
Président national du Cercle algérianiste

Association culturelle des Français d’Afrique du Nord
BP 213 – 11102 Narbonne Cedex – Tél. 04 68 32 70 07 – Fax 04 68 32 69 64

Courriel : secretariat@cerclealgerianiste.asso.fr